LA MONTAGNE EN SURSIS

PaysFrance
Année festival2019
Durée< 30 minutes

France. 2018. 16 min. Réalisation : David Le Glanic

Ce documentaire a vocation à apporter un éclairage sur les conséquences de la prédation du loup sur le pastoralisme, la vie des hommes et l’avenir de la montagne. La question du loup met les éleveurs et les bergers dans des situations parfois très difficiles. Les impacts des prédations ne sont pas seulement de nature économique. Les conséquences sur les conditions de travail, la vie familiale et la santé (stress, troubles dépressifs…) sont bien réelles. Le constat est que le sujet est sensible. Si les éleveurs expriment leur révolte ou leur colère, ils sont aussi souvent isolés et en détresse face à cela. A l’aide de ce film intitulé « la montagne en sursis », la MSA (mutualité sociale agricole), organisme de protection sociale du monde agricole, souhaite donner la parole aux éleveurs tout en prenant de la hauteur. Cela, en essayant de présenter l’ensemble des aspects liés à la présence du loup (économie, tourisme, attractivité, sécurité), au travers des témoignages de plusieurs parties prenantes de la vie locale. L’enjeu est de donner l’alerte pour permettre à la population de prendre conscience de la réalité du monde de l’élevage face à la prédation du loup, dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Le réalisateur

David Le Glanic est auteur réalisateur depuis 20 ans. Après des études de réalisation audiovisuelle, il réalise son premier documentaire de 52 minutes sur l’histoire du cinéma espagnol pour Canal+. Repéré par l’émission Recto Verso de Paul Amar sur Paris Première, il enchaine avec la réalisation de nombreux documentaires de 26 minutes, portraits des grands noms du cinéma français : Jeanne Moreau, Patrice Chéreau, Bertrand Tavernier, Claude chabrol, Costa Gavras, etc. Parallèlement, David Le Glanic découvre le court-métrage et le film de communication à travers lesquels il développe son sens esthétique de l’image et de la réalisation, reconnu depuis dans de nombreux festivals internationaux. Aujourd’hui, il alterne entre documentaires tv, courts-métrages et films de communication.