LE FESTIVAL

Le Festival International du Film “Pastoralismes et Grands Espaces” c’est…

Des projections

 de tous horizons, tous pays, pour parler de l’alpage et des activités pastorales dans toute leur diversité

Des débats et des rencontres citoyennes

 pour échanger sur les enjeux qui traversent ces activités aujourd’hui

Une occasion unique

 de croiser le monde de l’agriculture et du cinéma

…de la diversité, du partage, de la convivialité !

Les films en compétition doivent évoquer et faire vivre le thème central du pastoralisme, au travers de 4 accroches essentielles :

• LaTERRE
• La vie des HOMMES (éleveurs, pasteurs, bergers et leurs familles)
• Leurs TROUPEAUX
• Dans les GRANDS ESPACES des cinq continents.

Les films présentés peuvent être des documentaires, des fictions ou des films d’animation; en courts ou longs-métrages.

LE JURY 2020

Présidente du JURY

Jeanne Bourgon, Réalisatrice Présidente du JURY

A la suite d’une formation universitaire en écologie et une carrière dans le conseil en environnement auprès de collectivités territoriales, elle reprend ses études à l’École Nationale Supérieure d’Audiovisuel à Toulouse et devient réalisatrice. Depuis 2013, elle réalise des portraits documentaires.


Jocelyne Porcher, Sociologue, chercheur sur la relation de travail homme – animal

Après avoir été éleveuse et technicienne agricole pendant plusieurs années, elle devient ingénieure agricole et soutien une thèse de sociologie en 2001, avant d’être recrutée comme chercheure à l’INRA. Ses travaux portent notamment sur les relations entre les humains et les animaux de production, ainsi que sur la souffrance au travail dans le secteur des productions animales.


Pierre Witt Photographe professionnel, auteur et journaliste

Sa photographie caractérisée par la rencontre et l’authenticité l’amène à s’immerger dans différents univers dont il tire des portraits et reportages “humanistes”.  La montagne, les Alpes en particulier nourrissent son regard depuis trente ans. Ses travaux sur les éleveurs, bergers, espaces pastoraux sont reconnus.


Joseph Boussion, Berger

Berger depuis 4 ans, en cours d’installation, en brebis laitière et porc gascon, en organisation transhumante dans la vallée d’Aspe. Il représente une nouvelle face d’un métier qui plonge ses racines au néolithique, qui s’adapte sans cesse à tous les changements. Riche de ses expériences passées,  team-manager“ puis communicant dans le tourisme sportif, investit versant numérique dans « Nuit Debout », il propose avec « Carnet de Berger », sa page Facebook, un espace pédagogique mettant en lumière la spécificité et la complexité de ce métier. Affirmant l’intérêt écologique et social de ce mode d’élevage, sans esquiver la complexité de ses relations avec les autres usagers de la montagne.


Nicolas Barbet, Éleveur/Berger ovin, Président du Groupement Pastoral de Mizoën

Entré dans l’élevage comme berger, ils ont monté avec sa compagne, alors elle aussi bergère, leur propre troupeau et sont devenus bergers/éleveurs. Il hiverne dans le sud de la France et depuis 2017 il Préside le Groupement Pastoral de Mizoën, qui organise le pâturage de 1850 brebis sur le site Natura 2000 du Plateau d’Emparis (Oisans), en lien avec différents partenaires, les élus locaux et l’Association Foncière Pastorale de Mizoën.


Pierre Mériaux, Conseiller adjoint à la Ville de Grenoble

Très engagé dans les mondes de la montagne et de l’environnement, il a été Conseiller Municipal de Grenoble Délégué à la montagne ou il a, entre-autre, donné l’essor actuel au festival Ciné montagne, qui compte parmi les temps forts Alpin. Il est impliqué depuis de nombreuses années dans le développement du festival du Film Pastoralismes et Grands Espaces.


Vincent Letoublon. Directeur de transition du Conservatoire des Espaces Naturels de l’Isère.

Son parcours est des plus transversal. Après avoir été berger et membre de l’équipe de France de ski de fond, il a travaillé dans les réserves naturelles de Franche-Comté puis de Haute-Savoie, où il fut aussi responsable du programme de réintroduction du gypaète barbu. Il investit ensuite les champs du handicap en devenant successivement éducateur, formateur de moniteurs éducateurs, responsable de communauté Emmaüs, de formation en économie sociale et solidaire, de foyer d’hébergement. Il revient depuis 2012 dans les mondes de l’environnement, dirigeant la FRAPNA de l’Ain, et actuellement le CEN Isère.

EDITION 2020

CONTACTEZ-NOUS

L'équipe du festival se fera un plaisir de vous répondre

En cours d’envoi

© Festival Int. du film Pastoralismes & Grands Espaces 2020 - Tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?