Expositions et Rencontres

Pace Victor Hugo et divers lieux indiqués

EXPOSITIONS ARTISTIQUES

LOU PASTRE

Emmanuel Breteau

Du 30-09 au 28-10

Librairie Arthaud

22

Affiches 2023 expo mauritanie def_page-0005
Entre Chien et Loup

Mireille PONS

Du 22-09 au 29-10

Bistrot culturel la Crique Sud – 11 Bd Agutte Sembat, Grenoble

Affiches 2023 expo entre chien et loup_page-0001
L’ALPAGE – Dessins

Paul de Chatelperron

du 20-09 au 30-10
Restaurant Lounge – Bar Le Palais, 4 place Victor Hugo, Grenoble.

Affiches 2023 expo mauritanie def_page-0002
L’équilibriste

Patrick Georget

du 13-09 au 15-10

Maison de la Montagne – 14 Rue de la république Grenoble

Affiches 2023 expo equilibriste v1_page-0001
Nomade – Portraits de femmes et d’hommes au coeur des espaces agro-pastoraux sahéliens

IRAM

du 5-09 au 30-10

Musée Dauphinois

RENCONTRES LITTÉRAIRES & SCIENTIFIQUES

LA PASTOTHÈQUE 

Hermann DODIER, Laurent GARDE, Emmanuelle GENEVET, Raphaëlle HARMETANT ET Gaëlle GRIVEL, Editions CARDERE

VENDREDI 13 OCTOBRE 17h30-18h30

Rendez-vous place Victor Hugo

De la mer aux sommets des montagnes, les troupeaux des éleveurs pastoraux se nourrissent en parcourant des pelouses sèches et humides, des landes,
garrigues et maquis, des sous-bois feuillus et résineux. Sur ces milieux non cultivables, c’est par la seule pratique pastorale que les éleveurs auront à s’adapter aux accidents climatiques plus fréquents et plus intenses. C’est pourquoi il est nécessaire de reconnaître les milieux pastoraux les plus sensibles et ceux les plus résilients, susceptibles de fournir des solutions au pâturage.
C’est en effet l’atout majeur des végétations pastorales que de proposer une diversité de structures et de compositions floristiques avec laquelle il faut savoir jongler de saison en saison. Herbes grossières, buissons comestibles et abri des sous-bois fournissent une palette de possibilités en complément de l’herbe verte et tendre.
La Pastothèque est éditée en deux tomes, Montagne
et Méditerranée. Conçue par la plupart des services
pastoraux avec l’appui de chercheurs, elle propose
une typologie unifiée des milieux pastoraux. Elle permet de les caractériser, décrit les fonctions d’alimentation mobilisables sur chacun, quantifie les ressources et aborde leur fonctionnalité climatique pour fournir aux éleveurs, bergers et acteurs du monde pastoral quelques clés d’adaptation aux effets du changement climatique.

LA GRANDE OURSE 

Maylis ADHEMAR

SAMEDI 14 OCTOBRE 11h30-12h30

Place Victor Hugo

Résumé :

Zita aurait dû être bergère sur une estive des Pyrénées, comme ses ancêtres. Le déclin du pastoralisme, la réintroduction des ours et ses bons résultats scolaires en ont décidé autrement. Ingénieure agronome, elle enchaîne les contrats à travers le monde, expatriée de l’agro- industrie.

Cinq ans après son départ, Zita rentre à Ossèse, la ferme de ses parents située dans un fond de vallée ariégeois. Elle retrouve sa cabane des hauteurs,
leurs brebis et les contes bestiaux de Petite-Mère, son
aïeule. Un soir, au café du village, elle percute la vie de Pierrick, un citadin. Leur histoire d’amour sera celle de la maturité, celle où Zita s’installe dans un bel appartement avec vue sur la Garonne. Mais Pierrick n’y est pas seul.
Il y a aussi sa petite Inès et souvent Émilie, son ancienne compagne, gérante d’une épicerie bio. Zita se retrouve vite à l’étroit dans le costume de belle-mère qu’on veut lui tailler.
Un jour d’automne, le cadavre de l’ours Anis est retrouvé sur l’estive où paissent les brebis de sa famille. Une balle est plantée entre les yeux du plantigrade. Pour Pierrick, Émilie et Inès, le braconnier n’est qu’un pitoyable assassin, un arriéré refusant le nécessaire réensauvagement. Le silence de Zita brise peu à peu l’entente cordiale des habitants des villes et des montagnes. Tiraillée entre deux mondes, elle devra faire un choix entre la proie et le prédateur.
Les destins se croisent, se mêlent et se brisent dans
ce vibrant roman des grands espaces, qui pose une
question centrale : y a-t-il encore une place pour ceux
qui parlent la langue des bêtes ?

_______________

Maylis Adhémar

Née en 1985, Maylis Adhémar vit à Toulouse. Après un bac agricole et des études d’histoire, elle est devenue journaliste. Elle conçoit des ateliers d’initiation au journalisme pour les jeunes en territoires ruraux. Son premier roman, Bénie soit Sixtine (Julliard), est sorti en 2020.

 
BRUNETTE

Rachel HITCHINGS

SAMEDI 14 OCTOBRE 14h-15h30
Librairie Arthaud

16h-18h30
Place Victor Hugo

Résumé : 

Brunette, la chèvre des montagnes, est connue pour ses aventures
dans les profondeurs du glacier. Elle vit un rêve sans fin jusqu’au moment

où une explosion retentit. Un torrent furieux dévale alors soudainement la pente ; la voici prise au piège par les eaux glacées.

Brunette, le chamois et le cerf vont parvenir à sauter sur une sorte de radeau. Ils se retrouvent alors ballottés dangereusement au milieu des flots déchaînés. Grâce à leur courage et leur esprit d’entraide, ils réussiront à s’échapper de ces vagues endiablées.

Rachel HITCHINGS

Rachel Hitchings tient sa fraîcheur et sa rigueur des montagnes de Chamonix, au pied desquelles elle a grandi. Elle s’est d’abord destinée à la traduction et a obtenu son master à l’Université Stendhal de Grenoble. À la suite d’un grave accident, Rachel ne peut plus approcher les cimes, comme par le passé. Néanmoins, elle en a gardé une ferveur qu’elle communique à travers l’écriture avec un brin d’humour et de poésie. Rachel travaille au Club Alpin Français de Chamonix, depuis huit ans.

LOU PASTRE

Emmanuel BRETEAU

DIMANCHE 15 OCTOBRE 15h30-16h30

Place Victor Hugo

Résumé : 

Lou Pastre, les Chemins de la transhumance est le premier livre de Emmanuel Breteau. Paru en 2001 aux Éditions Équinoxe et épuisé depuis 20 ans, il vient d’être réédité dans une nouvelle édition enrichie.
Pendant 8 jours et autant de nuits, bergers et troupeau vont parcourir les 160 kilomètres qui les séparent de leur alpage dans la vallée de l’Ubaye.
Emmanuel Breteau a axé son travail sur le pastoralisme en Provence et dans les Alpes. Il nous partage son roman photo avec des textes de Pierre Magnan et de Jean-Claude Duclos.

Emmanuel BRETEAU

Emmanuel Breteau est né en 1968 à Corbeil-Essonnes (91). Il vit dans le Trièves en Isère depuis 1986 et c’est la passion de la montagne et le plaisir des rencontres avec les habitants qui l’ont fait devenir photographe. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont : Trièves, tournant de siècle publié en 2016 chez Arnaud Bizalion Editeur, il a exposé au Musée Dauphinois, au Musée de l’Ancien Evêché à Grenoble et au Musée de Préhistoire d’Ile de France.

CONTACTEZ-NOUS

L'équipe du festival se fera un plaisir de vous répondre

En cours d’envoi

© Festival  Pastoralismes & Grands Espaces 2023 - Tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?