Regards

par Patrick Domeyne

du 14 SEPTEMBRE au 24 OCTOBRE

Exposition gratuite

Restaurant lounge bar Le palais
4 Place Victor Hugo

L’exposition

Regarder, échanger pour créer une émotion, un sentiment, une expression.

Dresser une parenthèse troublante et mystérieuse à la fois. Regarder  l’âme dans un miroir.

Regarder, contempler plus que fixer. Attendre pour croiser le regard. Être envoûté par une pupille colorée et brillante ourlée de larges cils.  Fascination baignée d’ombre et de lumière. Se poser, apprivoiser, rassurer, susurrer quelques mots. Commencer un  « jeu de rôles ». Tu m’observes. Je m’approche. Tu t’éloignes  brusquement. Farouche. Tu reviens.   Tes yeux brillent. Nos regards se croisent. Complices. Le noir et blanc, c’est le choix de l’émotion décuplée. Le sujet est le  maître du jeu et le centre de l’attention. Même si l’on perd parfois en  détail, il exhale la lumière, les ombres et les contrastes, créant parfois  des ambiances étonnantes et intimistes. C’est l’éloge de la simplicité et  de la pureté. Une esthétique qui met en valeur les qualités graphiques de  la scène pour raconter une histoire et exprimer des sentiments. Regarder d’un œil différent … pour donner envie de voir. Simplement.

BIO

Patrick Domeyne est un photojournaliste, attaché de presse à l’Agence de  Développement des Hautes-Alpes. Passé par la presse quotidienne  régionale (Le Dauphiné Libéré), collaborateur du journal sportif l’Equipe à  la fin des années 80, Patrick garde son goût de l’éclectisme dans les sujets  qu’il traite. Des clichés qui l’ont conduit depuis quarante ans aussi bien  dans le sillage des coureurs du Tour de France que dans l’ombre des  grimpeurs en falaises, aux côtés des pilotes automobiles ou en bordure de  scène dans la lumière des artistes, gravant également sur la « pellicule »,  les gestes simples et précis de l’artisan, captant la beauté d’un regard, homme ou animal. Natif de Briançon, de l’union entre un père venu du  Pays des Écrins et une mère du Valgaudemar, Patrick est profondément  ancré à la terre de ses ancêtres. Un territoire de caractère, où vivent des gens vrais et attachants et où se cultive plus qu’ailleurs peut-être, le sens  de l’hospitalité des montagnards dans une nature authentique et  préservée.

Du côté de la technique…

Les prises de vues ont été réalisées en couleurs à l’aide d’un Canon 7D  Mark II doublé d’un téléobjectif 70-200 f2.8 (série L) puis retravaillées en  noir et blanc. Une postproduction destinée à supprimer un maximum de  gris pour ne conserver que l’essentiel : le noir et blanc.

  • Exposition réalisée en 2019 et produite par la Communauté de Communes Champsaur Valgaudemar en partenariat avec l’ADDET05
  • Crédit Phot- P.Domeyne-CCCV

CONTACTEZ-NOUS

L'équipe du festival se fera un plaisir de vous répondre

En cours d’envoi

© Festival Int. du film Pastoralismes & Grands Espaces 2020 - Tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?